ActualitéSociété

Côte d’Ivoire – Journée Nationale de la Paix 2019, Ce samedi la FPU forme les Ambassadeur de la Paix

Ce samedi 21 septembre 2019, la Côte d’Ivoire, à l’instar des autres pays du monde, a célébré la Journée internationale de la paix.

Alors pour l’occasion, la Fédération pour la paix universelle (Fpu) a décidé d’organisé un atelier de formation, pour les ambassadeurs de la paix.

Ce Atelier s’est déroulé les 21 et 22 septembre 2019, à l’hôtel du district au Plateau, sur le thème:

« Rôle et responsabilité des ambassadeurs de paix, pour le processus d’une paix durable ».

A cette occasion, Kéïta Amara, ambassadeur de paix, par ailleurs vice-président de la Fpu, a prononcé un discours visant a sensibiliser les politiques et à les inciter à privilégier l’intérêt du peuple.

« Nous ne pouvons pas résoudre les problèmes de ce monde, sans avoir comme référence Dieu. J’invite nos leaders politiques à privilégier l’intérêt du peuple. On ne peut pas avoir la paix, tant que nous n’avons pas établi des familles solides, en accord avec la paix de Dieu. Si nos leaders politiques se battaient pour se mettre au service du peuple, cela pourrait garantir une paix durable ».

Et il poursuis en insistant sur la nécessité de franchir les barrières des différences entre peuples du même pays:

« Si nous voulons avoir une paix durable, il faut transcender les barrières de race, d’ethnie, de religion. La paix commence avec la croissance et à la transformation de l’individu. Nous devons tous promouvoir les valeurs d’amour prônées par la Fédération pour la paix universelle en faveur de la famille, la nation et le monde. Si nous faisons la promotion de toutes ces valeurs, nous aurons la paix tant recherchée par tous ».

Il profita de cette occasion de la Journée internationale de la paix pour prononcer un discours d’union, et prôner la paix, la paix dans les familles pour obtenir un paix globale dans le pays.

« S’il existe la paix dans une famille, il va sans dire que chaque individu de cette famille sera un messager de paix dans l’environnement où il se retrouvera (…). Chacun a un rôle important à jouer. J’appelle les hommes politiques, les religieux, les organisations de la société civile… à s’impliquer davantage dans le processus de réconciliation démarré en Côte d’Ivoire. C’est en se mettant ensemble pour la même cause, que nous parviendrons à une paix meilleure et durable. Nous devons privilégier une seule chose, la Côte d’Ivoire »

Omar Sana

Commentaires (Facebook)
Etiquettes
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close