ActualitéDiplomatieEconomieFlash-infoInternational

S.E.M. WIMMER veut impulser une nouvelle dynamique entre la Belgique et la Côte d’Ivoire

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a reçu ce jeudi 10 octobre 2019, au Palais de la Présidence de la République, les Lettres de créance de quatre nouveaux Ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire.
Il s’agit de Leurs Excellences KOLOKO épouse ASSENE N’kou Marie-Yvette (de la République du Cameroun) ; Michael WIMMER (du Royaume de Belgique) ; Yvette Soraya DAOUD (du Royaume des Pays-Bas) et de Richard Keith BELL (des Etats-Unis d’Amérique).

Le cérémonial a obéi aux rituels protocolaires en vigueur en la matière, à savoir, la remise de la Lettre de rappel du Diplomate sortant, par le nouveau, au Président de la République ; la remise de la Lettre d’accréditation du Diplomate entrant au Chef de l’Etat ; l’entretien entre les deux personnalités, la déclaration à la Presse et les honneurs militaires.

Dans leurs différentes déclarations, tous ont exalté l’excellence des relations entre leurs pays respectifs et la Côte d’Ivoire et ont promis d’oeuvrer à leur consolidation et à leur raffermissement tout au long de leur séjour en terre ivoirienne.

Pour le Diplomate belge, S.E.M. Michael WIMMER, lui, a révélé que la présentation de ses Lettres de créance a été l’occasion de faire avec le Président de la République, l’état des relations, déjà « excellentes », entre les deux pays. C’est lors du conseil des ministres du 30 janvier 2019, que le gouvernement ivoirien entérinait sa nomination en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume de Belgique près la République de Côte d’Ivoire, avec résidence à Abidjan. Le Diplomate très actif sur le plan national depuis la validation de sa nomination, n’a pas manqué d’exprimer sa joie d’être en terre ivoirienne.

Il a ajouté qu’au cours de son mandat, il s’emploiera à renforcer davantage ces relations, en particulier au niveau économique où la Côte d’Ivoire et le Royaume de Belgique ont des liens très forts ; tout cela, a-t-il précisé, au bénéfice des populations des deux pays.

« Cela est primordial tant pour une collaboration optimale au sein des organisations internationales (en 2019, la Belgique et la Côte d’Ivoire siègent au Conseil de Sécurité des Nations Unies), qu’au vu de nos intérêts économiques et commerciaux significatifs. (…) De plus, notre pays contribue au développement à travers différents canaux ; financement de projets d’acteurs non-gouvernementaux, appui à l’Union européenne, à la Banque Africaine de développement  (qui a son siège à Abidjan) et aux Nations Unies. La banque de développement belge BIO a également décidé d’ouvrir un bureau à Abidjan. » a confié S.E.M. Michael WIMMER.

 

Stéphane SOUMAHORO

Commentaires (Facebook)
Etiquettes
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close