ActualitéActualité en imageInsolitesSociété

Abidjan : Un meurtre en pleine église catholique

L’église catholique ivoirienne est encore sous le choc, quelques jours après l’assassinat de dame Faustine Brou N’Guessan, secrétaire à la paroisse Sainte Cécile des Deux Plateaux, un quartier huppé de la capitale économique ivoirienne.

Un meurtre en plein mariage

Les circonstances de la mort de la secrétaire de la paroisse Sainte Cécile d’Abidjan restent sont encore floues. Les faits remontent au samedi 10 août entre 11heures et 11h30 minutes. L’église est en pleine célébration de mariage. Les entrées et sorties ne sont pas contrôlées. Le bruit des festivités couvrent les autres bruits environnants. A quelques mètres de l’édifice abritant les fidèles et parents venus vivre ce moment unique, dame Faustine Brou N’Guessan est à la tâche dans son bureau. Et c’est à ce moment précis qu’un individu non encore identifié va s’infiltrer dans le bureau, et commettre l’acte macabre.

L’individu aurait porté de violents coups à la victime et l’atrocement mutilé avec une arme blanche. La dame a été retrouvée quelques instants plus tard baignant dans une mare de sang. La victime a reçu un coup au cou, un autre à la jambe, le poignet sectionné et des doigts coupés, nous a confié l’abbé augustin Obrou, responsable du service communication de l’archevêché d’Abidjan.

 

Pas un acte d’amateur

Loin de penser à un acte irréfléchi, ou un coup de tête d’une personne déréglée, les responsables de l’église sont convaincus qu’il s’agit d’un acte planifié, et surtout l’œuvre d’un professionnel. Le criminel n’a volé ni argent, ni bijoux sur la victime. Il a juste emporté la carte nationalité de Dame Faustine Brou N’guessan et son téléphone portable.

 

Pourquoi le téléphone était il si important ?

Voilà peut être l’une des questions que vont privilégier, la police scientifique et la police judiciaire qui ont été saisies pour l’enquête. Pourquoi le criminel ou ceux qui ont commandité cet acte voulait faire taire à jamais la victime ?

La question de la surveillance des lieux saints est remise à jour.

Dame Faustine Brou N’Guessan devrait prendre sa retraite en décembre 2019. Elle avait elle une fille.

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close