ActualitéPolitiqueSociété

Arrestation de l’opposant Étienne Daïpo N’Ponon de la plateforme EDS

Le secrétaire général de la plateforme de l’opposition « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » (EDS) qui a pour référent l’ex-président Laurent Gbagbo a été inculpé et mis sous mandat de dépôt. Selon le bureau du procureur, Étienne Daïpo N’Ponon aurait des liens avec un cyber activiste arrêté le 7 mai, notamment pour avoir appelé à la destruction de matériel destiné à la construction d’un centre de dépistage du Covid-19.

Notre secrétaire général, monsieur Étienne Daïpo N’Ponon, a été placé sous mandat de dépôt et incarcéré actuellement à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan pour des chefs d’accusation tels que «atteinte à la défense nationale », « troubles à l’ordre public», «diffamation», «outrage», «diffusion de fausses nouvelles». Alors, je voudrais vraiment m’insurger en faux contre ces chefs d’accusation. Je ne reconnais pas ces chefs d’accusation attribués à monsieur N’Ponon. Ce que je dois vous dire, c’est que depuis que nous sommes à la tête d’EDS qui a été créée il y a trois ans, nous avons toujours prôné le dialogue. Alors qu’on associe notre secrétaire général à des chefs d’inculpation, nous sommes vraiment surpris, nous sommes étonnés! C’est inadmissible et inacceptable et nous pensons que ce sont des manœuvres d’intimidation du pouvoir actuel qui tend à traquer, voire à museler l’opposition significative à l’approche des élections qu’ils savent perdues pour eux.

Georges-Armand Ouégnin, président de la plateforme EDS

Marie-Pierre Olphand

RFI

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close