ActualitéPolitique

Charles Koffi Diby bientôt investi à la tête de l’Association des conseils économiques et sociaux et institutions similaires mondiaux

Le président du conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec), Charles Koffi Diby, se rendra dans quelques heures à Bucarest, capitale de la Roumanie, pour prendre part à un événement historique pour la Côte d’Ivoire et l’Afrique subsaharienne, dont il sera lui-même acteur central.

Autour du président du Cesec, seront, en effet, réunis du 9 au 11 octobre 2019, les présidents des Assemblées consultatives des cinq (5) continents et leurs délégations respectives.

En plus des sujets à traiter au cours de cette rencontre, les participants consacreront la prise de fonction du président Charles Koffi Diby par son investiture à la tête de l’Association des conseils économiques et sociaux et institutions similaires (Aicesis).

Le président du Cesec est le tout premier président de conseil économique de la zone d’Afrique subsaharienne, à se hisser au sommet de l’association mondiale.

Mais il faut noter qu’avant la Côte d’Ivoire aujourd’hui, l’Aicesis a déjà été présidée à deux (2) reprises, par l’Algérie pour le continent africain pris globalement.

À titre de rappel, l’élection de Charles Koffi Diby à la présidence de l’Aicesis s’est faite au cours du Conseil d’administration de l’association, tenu du 6 au 8 mars 2019, à Willemstad (Curaçao), avec le soutien du président de la République, Alassane Ouattara.

Cette session a été l’occasion pour les Conseils économiques et sociaux d’Afrique, de démontrer leur sens élevé de la solidarité, en portant de façon unanime, la candidature du représentant de la Côte d’Ivoire qui a, en outre, bénéficié de l’onction de tous les autres membres de l’organisation, faisant ainsi le plein des voix en sa faveur.

Fort de cette confiance totale placée en lui par ses pairs, le nouveau président de l’Aicesis affiche déjà sa détermination à relever, durant son mandat (2019-2021), le défi de la performance au service des États membres.

À cette fin, le président Charles Koffi Diby, comme à son habitude à chacun de ses passages dans les différentes structures étatiques et les institutions nationales, peaufinerait déjà des stratégies pour mener à bien sa mission.

Et selon des indiscrétions, l’actuel n°1 de l’Assemblée consultative ivoirienne s’apprêterait même à doter l’association internationale d’un outil inédit de travail, une sorte de plan stratégique qu’il devrait présenter au cours des assises de l’association mondiale, prévues les prochains jours à Bucarest.

Sans nul doute que ce plan stratégique pour la mandature qui s’annonce, ouvrira les portes d’une ère nouvelle pour une Aicesis de plus en plus attendue à l’échelle planétaire, sur de grandes thématiques d’ordre économique et social d’intérêts communs.

En prenant les rênes de l’Aicesis pour les deux prochaines années, Charles Koffi Diby succède ainsi au Roumain Iacob Baciu. Depuis sa création, le 02 juillet 1999, à Port Louis, à l’Île Maurice, onze présidents se sont succédé à la tête de l’Aicesis.

Le président Diby est donc le douzième président de cette institution internationale, et toute l’Afrique nourrit l’espoir que par le savoir-faire qu’on lui connaît, et par une gouvernance novatrice, il fasse entendre la voix du continent et apporte la touche originale qui pourra redynamiser l’association.

Mais ce qu’il convient de souligner, en définitive, c’est qu’au-delà des questions relatives au bilan du président sortant, l’élection du président Charles Koffi Diby et son investiture à la présidence de l’association mondiale devraient, tout en renforçant la visibilité de la Côte d’Ivoire à l’extérieur, en ajouter au crédit retrouvé du pays, grâce à une diplomatie hardie déployée par le président de la République, Alassane Ouattara.

Source : Service Communication du Cesec

Commentaires (Facebook)
Etiquettes
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close