Insolites

Clash en pleine séance du Conseil municipal de Grand-bBassam

Le 4e adjoint au maire claque la porte

La 4e session ordinaire du Conseil municipal de Grand-Bassam, tenue, le vendredi 20 septembre 2019, a laissé éclater au grand jour, des dissensions au sein de l’équipe municipale.

C’est que, la proposition du maire Jean-Louis Moulot portant sur la nomination de Nyamké Jacques, un membre du Conseil municipal de Grand-Bassam, dans les instance de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (Uvicoci), s’est heurtée au refus de son 4e adjoint, Camara Mamadouba dit Kamso, bloquant ainsi la réunion du Conseil, durant plusieurs minutes.

Selon M. Camara, la procédure qui a abouti à la désignation de M. Nyamké, ne répond pas aux règles en vigueur en la matière.

« Je ne suis pas d’accord avec la procédure », a-t-il martelé.

En réaction, le maire a expliqué que le concerné a été désigné par le vote des membres du Conseil municipal.

Mais, il n’a pas été entendu. Pis, Camara Mamadouba dit Kamso s’est brusquement levé en pleine séance, en tapant du poing sur la table.

« Je proteste ! », a-t-il crié.

Joignant le geste à la parole, il est sorti de la salle avec fracas sous le regard médusé de ses collaborateurs et des populations venues massivement à la salle Jean Baptiste Mockey de Grand-Bassam où se tenait la réunion.

Pour le maire Jean-Louis Moulot, cet incident est un non-événement.

« Il n’y pas de péril en la demeure. Le Conseil continue de fonctionner normalement », a répondu le premier magistrat de Bassam.

Il est à signaler que le Conseil municipal a adopté au compte du programme triennal 2020-2022, une soixantaine de projets à hauteur de 900 millions de F Cfa.

Notamment dans le secteur de l’insertion sociale des jeunes, le financement des groupes socio- professionnels et culturels de la commune.

Source: SoirInfo

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close