ActualitéActualité en imageSociété

Le Colonel Major Wattao est décédé ce 6 janvier 2020 à New York

On le savait malade depuis plusieurs mois maintenant. Le Colonel Issiaka Ouattara, alias Wattao est décédé ce dimanche 5 janvier à 20h40 aux Etats Unis d’Amérique. Il était 01h40 (lundi 6 janvier) à Abidjan. Et très vite la nouvelle s’est répandue dans la capitale économique ivoirienne. Alors qu’on l’annonçait mort il y à quelques semaines, l’homme avait déclaré à ses proches se sentir très affaibli. Il a été d’abord évacué d’urgence au Maroc. Et il a finalement été transféré dans un établissement spécialisé aux Etats-Unis, où il est finalement décédé des suites d’une dingue aigüe, doublée d’un diabète qui accablait l’ex-chef de guerre de la rébellion.

Issiaka Ouattara est né en 1967 d’ethnie koulango et est originaire de la ville de Bouna. Il s’enrôle dans l’armée ivoirienne au cours des années 1980 et est alors un soldat de 2e classe en 1988, sous la présidence de Félix Houphouët-Boigny. Pratiquant le judoka à un niveau de compétition, il a appartenu à la Société Omnisports de l’Armée, a remporté le titre de vice-champion d’Afrique de Judo à Harare en 1992 et a participé aux jeux de la Francophonie. Son surnom, « Wattao » lui a d’ailleurs été donné par son ancien professeur de judo japonais. Ses proches partisans le surnomment également « Saha Bélé-Bélé », ce qui signifie grand serpent en malinké.

 

 

Stéphane SOUMAHORO

Commentaires (Facebook)
Etiquettes
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close