ActualitéPolitique

Contre l’accusation d’avoir financé le dernier meeting du PDCI, Kobenan Kouassi Adjoumani réagit !

‘’A l’instar d’autres Ivoiriens, j’ai pris connaissance d’une liste qui circule sur la toile et qui fait mention de personnalités qui auraient, par des manœuvres discrètes, apporté leurs contributions au financement du récent meeting organisé par le PDCI-Daoukro, à Yamoussoukro. J’aurais ainsi, en ce qui me concerne, déboursé la somme de 5 millions FCFA comme appui à l’organisation de cette manifestation politique.

Je voudrais m’inscrire en faux contre cette publication honteuse et mensongère sortie, on le devine, des officines du PDCI-Daoukro et dont l’unique objectif est de tenter de discréditer les personnalités du RHDP issues du PDCI-RDA et de jeter le doute au sein de notre grand parti.

J’élève une vive protestation contre ces pratiques tendancieuses, malveillantes et ridicules qui n’honorent ni le PDCI-RDA, ni la démocratie.

Tout en me réservant le droit de donner une suite judiciaire à cette affaire qui n’est pas un fait isolé, je voudrais mettre quiconque au défi de rapporter la preuve la plus infime soit-elle, de la sincérité de ce fake news.

A la lecture de ce document, je ressens personnellement, commemes co-accusés, de la peine face à ce que les actuels responsables du PDCI sont en train de faire. Ils sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins.

Ils sont désormais prêts à manger même leurs totems, à prendre le contre pied des valeurs que nous a enseignées le père fondateur, pour faire triompher leurs ambitions égoïstes.

A titre personnel, je voudrais indiquer que si nous sommes partis du PDCI à un moment où il y avait encore du coffre, ce n’est pas aujourd’hui où ce parti est agonisant et ‘’nabot’’ que nous allons être tenté d’y retourner.

Permettez-moi d’ajouter que, tout comme les autres personnalités visées dans cette fallacieuse affaire, je me sens bien au RHDP, bien aux côtés du président Alassane Ouattara qui est un homme de vision,sincère et qui a une grande ambition pour notre pays.

Aux responsables du PDCI-Daoukro, je voudrais leur demander de cesser de nous chercher dans leur rétroviseur, car ils ne nous verront plus dans leurs rangs.

Mais je leur promets que nous pourrons nous retrouver s’ils se laissent gagner par la sagesse en nous rejoignant, dans ce grand parti d’amour, de rassemblement et de fraternité qu’est le RHDP.

Pour parler d’argent, effectivement par le passé, avant la création du RHDP, je contribuais à l’organisation des meetings du PDCI dont l’objectif était de faire la promotion du RHDP.

Mais, depuis le 3 juillet 2018, date de la création du mouvement ‘’Sur les traces d’Houphouët-Boigny’’, j’ai coupé le robinet. Depuis lors, je n’ai plus donné un seul centime au PDCI.

C’est certainement la nostalgie du passé qui fait dire aux responsables du PDCI que nous continuons de les financer.

Au demeurant, comment pourrais-je donner au PDCI-Daoukro 5 millions FCFA, pour organiser un meeting contre le RHDP, dont je suis un intrépide défenseur, au moment où, à 80 kilomètres de Yamoussoukro, dans la ville de Sinfra, je répondais justement aux allégations mensongères du président Bédié ?

Comment comprendre aussi, qu’un parti qui aurait envoyé des espions en mission commandée dans un autre parti, comme le PDCI-Daoukro le prétend, puisse en même temps être le premier à dénoncer ces espions-là qui sont dans le camp ennemi ?

Ici, le bon sens voudrait que le PDCI couvre ses agents infiltrés si tel était vraiment le cas, or que constatons-nous ?

Le PDCI-Daoukro met en mission, selon lui, de prétendus espions,pour infiltrer les rangs du RHDP et est prompt à les dénoncer en les révélant au grand jour.

Quel paradoxe !

Vous comprenez donc que l’objectif de ces basses manœuvres est de nous exposer, de nous livrer à la vindicte des militants du RHDP et de créer la confusion au sein de notre parti.

Si la volonté du PDCI c’est de nous voir exclus du RHDP, pour un éventuel retour au PDCI-RDA, alors ils ont ‘’tapé poteau’’ comme disent les jeunes et c’est peine perdue. Car, nous au RHDP, nous avons un chef qui est d’une grande lucidité et qui ne se fait pas piéger par ces manœuvres indélicates qui sont certainement le fruit d’un rêve mal dimensionné que le président Bédié et ses sbires prennent pour la réalité.

Mais, pour leur propre gouverne, je voudrais les rassurer que nous sommes au RHDP pour de bon. Jamais il ne nous viendra à l’esprit de revenir au PDCI-Daoukro, qui est un parti qui cherche ses marques dans les confins des sphères brumeuses dont ils ont de la peine à se défaire.

Par ailleurs, si le PDCI-Daoukro, par ce moyen détourné voudrait solliciter de notre part des moyens, comme par le passé, qu’il le dise clairement, sans passer par une subtile échappatoire dont la perfidie n’a d’égale que leur farouche volonté de nuire à des personnalités politiques résolument engagées, pour défendre et faire triompher les idéaux de l’houphouétisme.

Pour terminer, nous demandons aux dirigeants actuels du PDCI, de cesser de rêver debout en faisant ressurgir les mensonges qu’ils ont enfouis dans leur subconscient le plus profond.

‘’Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole principal du RHDP’’

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close