ActualitéEconomieSociété

Côte d’Ivoire: Le CEPICI fait des dons à un orphelinat à l’occasion de la fête des femmes

Le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) a fait vendredi à Marcory, dans le Sud d’Abidjan, des dons en vivres et non vivres à l’ONG Mission d’amour, spécialisée dans l’accueil des orphelins, à l’occasion de la Journée internationale des femmes.

Ces dons composés, entre autres, de pâtes  alimentaires, de couches pour bébé,  de savons, de bidons d’huile, de lait, de sacs de riz et de détergents, ont été remis par M. Raoul Sié, Conseiller technique du Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la Promotion des investissements privés.

Cet instant a été également marqué par la célébration des femmes du CEPICI, le Guichet unique des investissements de Côte d’Ivoire. Étaient présentes des directrices et chefs de services, des expertes qui ont reçu au nom du secrétaire d’Etat, Essis Esmel, des bouquets de fleurs.

M. le secrétaire d’État tient à vous exprimer « tout son attachement », a indiqué M. Raoul Sié, soulignant que le CEPICI, depuis 2012, année de nomination de M. Essis en qualité de directeur général, fait de la promotion du genre une réalité.

Au niveau de l’effectif de base, dira-t-il, estimé environ 150 agents, la proportion des femmes est de 80, supérieure à celle des hommes. Et pour le Comité de direction, sur huit directeurs, la parité est respectée avec quatre dames et quatre hommes.

Outre les festivités, l’enjeu de cet acte citoyen du CEPICI est d’ « envisager comment l’innovation pourrait encourager les investissements dans des systèmes sociaux sensibles à la dimension du genre afin de bâtir des services et infrastructures adaptées aux besoins des femmes et des filles ».

Mme Danielle Akou, porte-parole des femmes du CEPICI, a exprimé leur reconnaissance au secrétaire d’État, chargé de la Promotion des investissements privés qui a accepté de marquer un arrêt dans leurs trépidantes journées de travail afin de sacrifier à cette tradition.

« C’est une marque d’attention que nous saluons et qui couvre toute l’importance que nos dirigeants accordent au bien-être et au développement de la gente féminine », a fait observer Mme Danielle Akou, invitant les autorités à offrir aux femmes plus de digitalisation.

La Journée internationale des femmes est célébrée chaque 8 mars. Le thème retenu pour l’édition 2019, est « Penser équitablement, bâtir intelligemment et innover pour le changement ». A la problématique mondiale, il a été adossé un terme national portant sur le numérique comme une solution d’autonomisation des femmes.

Et ce, pour permettre aux femmes d’accéder à l’information économique, à la santé, à l’éducation, aux transactions commerciales et financières par le biais des TIC. En Côte d’Ivoire, l’inclusion numérique de la femme est estimée à environ 40%. Ce taux représente la  part de celles qui utilisent le téléphone et l’Internet dans leurs activités professionnelles et transactions quotidiennes.

Créée depuis le 22 décembre 2005, l’ONG Mission d’amour s’occupe des nouveaux nés dont les mères décèdent en couche. Elle mène aussi des actions en amont en vue de lutter contre la mortalité maternelle. L’organisation a été fondée par Mme Koné Fidèle Lagnon qui en est la présidente.

Depuis 42 ans, l’ONU a institué cette journée commémorative, qui célèbre les femmes. A cette occasion elles sont honorées dans bien de pays de par le monde et un bilan avancé en matière de reconnaissance des droits qui leur sont accordés est objectivement dressé.

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close