ActualitéArt et CultureSociété

Côte d’Ivoire: Le décès d’Arafat Dj mélange tout au BURIDA

Le BURIDA (Bureau ivoirien du droit d'auteur) est de nouveau en proie à une crise. Son assemblée générale élective devant se tenir ce mercredi 21 août 2019 a connu des perturbations.

Suite au décès tragique d’Arafat DJ, des artistes avaient demandé le report de l’ AG. Cette proposition semble ne pas avoir l’adhésion d’autres sociétaires de la maison.

AG du BURIDA, bras de fer Seri Sylvain-Didier Bilé

Des artistes réunis au sein du groupe Légalité et Transparence ont demandé la prorogation des élections au BURIDA.

Ils ont exprimé leur souhait à travers un communiqué lu par David Edson Tayorault. Ces artistes ont évoqué la grande douleur qui a frappé leur corporation après la mort d’ Arafat le lundi 12 août 2019.

« Le 23 juillet 2019 deux communiqués de la direction générale du BURIDA annonçaient l’organisation des activités de préparation des échéances électorales en vue de mettre en place les nouveaux organes statutaires de l’institution, les dossiers à fournir et le chronogramme de cette préparation prévue pour se terminer le 2 août 2019″, indique le communiqué.

Alors que la publication de la liste provisoire était prévue pour le mardi 13 août, « plusieurs artistes n’ont reçu le SMS de clôture qu’à 11 h pour une heure de fermeture fixée à 16 h ».

Les artistes du groupe Légalité et Transparence se seraient heurtés à une opposition de Seri Sylvain.

Mercredi 21 août 2019, des artistes, parmi lesquels Didier Bilé, se sont opposés à la tenue des élections.

Pourquoi est-ce qu’il y a un empressement pour aller à des élections ? Qu’est-ce que cela cache ? Si nous avions un mariage prévu le samedi et que mon père et ma mère en venant au mariage se crashent et sont morts, nous n’allons pas carrément au mariage, nous reportons. Nous avons parlé aux autorités, elles sont d’accord pour reporter, à condition que l’autre camp, en principe, il ne devrait pas avoir un autre camp. Seri Sylvain ne veut pas qu’il y ait un report,

A clamé Didier Bilé, par ailleurs candidat aux élections.

Puis l’ancien membre du groupe zouglou « Les Parents du campus » d’ajouter :

Nous ne ferons pas de grabuge. Nous allons rester dans le calme, nous vous demandons de rester dans le calme. Nous n’allons pas violenter nos amis parce que nous sommes tous des artistes. Maintenant, la Côte d’Ivoire est prise à témoin pour savoir où se trouve la vérité. Est-ce que les gens nous cachent quelque chose. Nous pouvons toujours reporter les élections et être dans la règle statutaire.

Il faut craindre qu’après une période d’accalmie, la tempête ne soit pas de retour au sein du BURIDA.

Notons que les élections ont été maintenues pour ce mercredi 21 août 2019 et avaient déjà débuté dans la matinée.

Source: Abidjan-sur-7

Commentaires (Facebook)
Etiquettes
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close