ActualitéEconomieSociété

Côte d’Ivoire : des mairies des ex-zones CNO paralysées par une grève des agents

Mardi 19 septembre 2017-Des mairies du Centre, Nord et Ouest ivoirien (zone ex-CNO) sont paralysées depuis mardi, suite à une grève de 72 heures déclenchée par les agents qui réclament 83 mois d’arriérés de salaire, a constaté APA sur place à Bouaké, dans le Centre-Nord ivoirien.

De l’état civil principal de Koko (Centre de Bouaké) à l’état civil Bouaké 1 au quartier Sokoura (Est) en passant par le service des collectes (toujours à l’Est de la ville), les portes des services de la mairie de cette deuxième grande ville du pays sont restées hermétiquement fermées, ce mardi, au grand désarroi des usagers venus établir des extraits d’acte de naissance pour certains ou des permis d’inhumer pour d’autres.

 »Vraiment le moment de cette grève est très mal choisi, c’est la rentrée scolaire et je dois établir des extraits de naissance pour mon fils’’, se plaint dame Affoué retrouvée devant la grille d’entrée de l’état civil principal de Koko. Pour un autre usager à la recherche d’un permis d’inhumer pour son défunt oncle, l’heure est au questionnement. ‘’Comment je vais faire ?’’, se demande-t-il perplexe.

Joint au téléphone par APA, le 1er secrétaire national adjoint du Syndicat national du personnel des collectivités de Côte d’Ivoire (Synapeco-ci), Lossani Coulibaly apporte une réponse à cette problématique. ‘’Nous avons décidé de faire une grève intelligente, le cimetière reste ouvert pour les inhumations mais cela se fera sans les papiers administratifs s’y afférant puisque tous les services de la mairie resteront fermés jusqu’à vendredi’’, a fait savoir M. Coulibaly.

Le Collectif des syndicats des mairies des ex-zones CNO, composé de 4 syndicats (Synapecoci, Moddamci, Synapomuci, et Synapecodi) a entamé, mardi, la deuxième semaine d’une série de 72 heures de grève (reconductible chaque semaine) pour réclamer le paiement de 83 mois d’arriérés de salaire.

‘’L’ensemble des personnels des agents communaux des 92 communes (du Centre, du Nord et de l’Ouest de la Côte d’Ivoire) décide d’observer un arrêt de travail de 72 heures reconductible chaque semaine dans tous les services des mairies à compter du mardi 12 septembre 2017 jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications », stipule une note circulaire signée par l’ensemble des secrétaires nationaux de ces 4 syndicats.

Malgré ‘’d’énormes concessions ’’ faites sur la somme globale de ces arriérés initialement estimés à 18 milliards de francs CFA, et les promesses de l’Etat de Côte d’Ivoire qui a décidé à la suite d’une réunion du collectif avec l’ex-ministre de l’intérieur , Hamed Bakayoko le 9 mars dernier, d’apurer ces arriérés de salaire (remontant à la période de la crise militaro-politique de 2002 à 2010) avant la fin du 2è trimestre 2017, ‘’rien n’a été fait jusqu’à ce jour’’, constate la note circulaire. Plus de 3000 agents des communes des ex-zones CNO sont concernés par ces arriérés.

Avec APA

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close