ActualitéSociété

Les épouses de chefs d’Etats ouest africains s’engagent pour la promotion de la gratuité de l’école jusqu’à 16 ans

Mercredi 18 octobre 2017- Les Premières Dames de l’Afrique de l’ouest et du sahel se sont engagées, mercredi, à faire le plaidoyer en faveur de la gratuité de l’école dans leurs pays respectifs, a constaté APA su place dans la capitale économique ivoirienne.

Cet engagement des épouses des chefs d’Etats de cet espace a été pris à l’issue de la conférence qui s’est penchée sur les thématiques de la lutte contre les violences, l’exploitation et la traitre des enfants de même que l’autonomisation des femmes.

 Selon la déclaration finale de cette réunion ce plaidoyer  sera fait pour « une école obligatoire, gratuite et de qualité jusqu’à l’âge de 16 ans et d’une formation professionnelle adéquate » .

 Dans le domaine de la protection et la prise en charge des victimes et des survivants, elles se sont engagées « à contribuer à l’amélioration des conditions de prises en charge des victimes et des survivants à travers la conduite de plaidoyer auprès des pouvoirs publics ».

 Il s’agit « de la protection des enfants en mobilité dans les accords de coopération entre pays et pour une réponse  intégrée et holistique aux vulnérabilités de ces enfants ».

Les épouses des présidents ont pris la ferme résolution de développer un mécanisme de suivi et évaluation pour faciliter l’élaboration  de rapports annuels  des engagements  qui ont fait l’objet de cette déclaration.

 «Nous sommes sur la bonne voie  pour éliminer ce fléau (la traite des enfants) dans la région», a salué la première dame ivoirienne, Dominique Ouattara, présidente fondatrice de l’ONG Children Of Africa, initiatrice ce cette rencontre. Des travaux des experts et une réunion des ministres en charge de la question ont précédé cette rencontre.

Avec APA

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close