ActualitéInsolitesSociété

Un gardien de prison accusé de menaces de mort sur un journaliste

Un confrère du journal L’Intelligent d’Abidjan enquêtant sur les agissements d’un gardien de prison a été agressé et menacé de mort par ce même gardien. L’affaire fait grand bruit et les organisations professionnelles de journalistes sont vent debout depuis une semaine. Toutes les organisations syndicales ont protesté. Une enquête a été ouverte.

PUBLICITÉ

De notre correspondant à Abidjan

Le 6 mai en fin de matinée, Claude Dassé se rend à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) pour recueillir la version de la personne mise en cause par l’enquête qu’il est en train d’écrire, un gardien répondant au doux surnom de « la Machine ». Rendez-vous a été pris auparavant. La hiérarchie de la prison a été prévenue, mais le régisseur est absent. Rapidement, l’interview qui se déroule devant l’entrée de la prison et devant témoins, dégénère. Selon Claude Dassé, « La Machine » et trois complices lui arrachent son téléphone, le frappent, le séquestrent pendant trois heures et le menacent, avant de le libérer.

Le journaliste était venu demander à « La Machine » sa version des faits sur son enquête révélant un véritable système de racket au sein de la prison surpeuplée : 10 000 francs par semaine à chacun des chefs des 203 « chambres » de la prison ; 5 000 francs par semaine pour les détenteurs de frigo, 3 000 francs pour quiconque veut pouvoir faire du sport… « C’est une milice au sein de la garde pénitentiaire. Ils terrorisent les détenus et font la loi à la Maca », décrit notre confrère.

Ce système de racket générerait des millions de FCFA chaque semaine et bénéficierait selon le journaliste de complicités haut placées dans l’appareil pénitentiaire et administratif.

Claude Dassé a porté plainte pour violences et séquestration. Mais dès le 7 mai, le parquet du tribunal de Yopougon, la vaste commune d’Abidjan où est construite la Maca, s’est auto-saisi. Une enquête a été confiée à la gendarmerie qui a entendu le journaliste, le gardien principalement mis en cause, ainsi que le régisseur de la prison, le directeur de l’administration pénitentiaire et des témoins.

RFI

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close