ActualitéInternationalSociété

Le gouvernement ivoirien proteste contre la détention d’ivoiriens en Tunisie

Détention d’Ivoiriens en zone militarisée en Tunisie : le gouvernement ivoirien élève « une vive protestation » auprès des autorités tunisiennes

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on y voit un groupe de personnes en détresse. Il s’agit d’un groupe de 36 ivoiriens, dont 11 femmes et 4 enfants, qui auraient été abandonnés par la police dans le désert libyen à la frontière avec la Tunisie sans eau, sans nourriture et sous des températures caniculaires depuis le samedi 3 aout.

L’incident s’est déclenché lorsque des hommes en uniformes de la ville de Sfax, à l’est de la Tunisie, accusent le groupe d’ivoiriens de préparer une migration clandestine. Alors que selon les témoignages, et l’auteur de la vidéo, ces ivoiriens rassemblés organisaient en réalité des festivités pour la fête nationale de la Côte d’ivoire.

Aussitôt saisi le gouvernement ivoirien n’a pas tardé à réagir.

Les autorités ivoiriennes ont immédiatement saisi leurs partenaires internationaux, dont l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en vue d’aider à la localisation précise de ces ivoiriens en détresse pour leur apporter une assistance humanitaire.

En outre, le Gouvernement ivoirien a élevé, par Note Verbale, à travers l’Ambassade de Côte d’Ivoire en Tunisie, une vive protestation auprès des autorités tunisiennes dès le dimanche 04 août 2019.

Le Lundi 05 août 2019, le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères a convoqué le Chargé d’Affaires de l’Ambassade de Tunisie en Côte d’Ivoire, pour lui faire part des vives protestations du Gouvernement, en présence du Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur.

Et une mission conduite par le Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur se rendra incessamment en Tunisie en vue de trouver un dénouement heureux à cette situation préoccupante dans laquelle se trouvent ces ressortissants ivoiriens.

Les autorités ivoiriennes ont marqué leur profond étonnement, du fait que malgré les excellentes relations d’amitié et de coopération qui ont toujours existé entre la Côte d’Ivoire et la Tunisie, de tels traitements sont réservés, de façon récurrente, aux ressortissants ivoiriens en Tunisie.

Commentaires (Facebook)
Etiquettes
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close