ActualitéPolitique

Guillaume Soro quitte l’Assemblée nationale en guest-star après sa démission

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro a quitté l’institution parlementaire ivoirienne en guest-star vendredi après sa démission de ses fonctions en s’engouffrant dans un « véhicule personnel» qu’il a conduit lui-même devant une foule de députés, de journalistes et de ses proches, a constaté APA sur place.

En effet, après l’annonce de sa démission du perchoir de l’hémicycle ivoirien, M. Soro, est  reparti de l’institution parlementaire sans son véhicule de fonction qu’il a abandonné au profit d’un petit véhicule personnel de marque Fiat (Série 500 C) dont il avait lui-même le volant.

Vêtu d’un costume bleu nuit, assorti d’une cravate marron et de son écharpe de député, M. Soro, qui avait plutôt l’air décontracté après sa démission,  a quitté ainsi  l’hémicycle dans une ambiance des plus chaudes.

Cette première session extraordinaire de l’année 2019 de l’Assemblée nationale ivoirienne s’est tenue dans une ambiance  extraordinaire tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du parlement.

Depuis la matinée de ce vendredi, un dispositif impressionnant de sécurité a été déployé autour du siège de l’institution sis au Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan.

Des barrages installés ça et là par les forces de police autour de cette institution ont été préjudiciables à plusieurs automobilistes parce qu’occasionnant d’énormes embouteillages.

A 11h52 minutes (heure locale et GMT), Guilaume Kigbafori Soro fait son entrée dans l’hémicycle où étaient présents 245 députés sur les 252 siègeant et entame son discours d’ouverture après l’adoption de l’ordre du jour.

« Chers collègues, l’heure a sonné. Quand, il est l’heure, il n’est point besoin de longs discours… Je rends ma démission de mes fonctions de président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Oui, j’ai décidé de sacrifier mon poste pour la paix, pour la Côte d’Ivoire. Je quitte ce poste de président de l’Assemblée nationale pour l’aventure de mes convictions », a annoncé M. Soro dont le discours a été salué par  une salve d’applaudissements de ses collègues, amis et proches présents dans la salle.

« Le groupe parlementaire PDCI-RDA ( ex-allié au pouvoir) prend acte de cette démission mais déplore qu’elle soit liée au congrès du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix ( RHDP, coalition au pouvoir)», a dit à la presse, Olivier Akoto, le porte-parole de ce groupe parlementaire.

De son côté, Abdoulaye Sidibé, un parlementaire issu du Rassemblement des républicains ( RDR, le parti d’Alassane Ouattara) a soutenu que « nous prenons acte de sa démission et nous pensons que nous allons nous retrouver dans les groupes parlementaires pour voir ce qu’il y a à faire ».

De l’avis de Tefhour Koné, un ancien député proche de Guillaume Soro, « avec cette démission, celui-ci se retrouve dans une posture où il est à l’aise de créer ce qu’on pourra appeler le contre-pouvoir».

Elu député de Ferkessédougou dans l’extrême Nord ivoirien sous la bannière du Rassemblement des républicains ( RDR, le parti d’Alassane Ouattara) , M. Soro présidait aux destinées de l’Assemblée nationale ivoirienne depuis 2012

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close