ActualitéEconomie

Lancement du Programme « Elite Brvm Lounge » pour l’accompagnement des PME de l’Uemoa

La Bourse régionale des valeurs mobilières  (Brvm) a signé jeudi à Abidjan un accord de partenariat avec la Bourse de Londres (London Stock Exchange) et celle de Casablanca en vue de la mise en œuvre d’un programme d’accompagnement des PME de l’Uemoa dénommé ‘’Elite Brvm Lounge’’.

« En effet, la Bourse de Londres, la Bourse de Casablanca et la Brvm ont décidé, après plusieurs mois de discussions et de négociations, d’unir leurs efforts et de mutualiser leurs expériences pour accompagner les PME dans l’amélioration de leur gouvernance », a expliqué M. Félix Kossi Edoh Amenounve, directeur général de la Brvm.

Ce programme vise surtout à favoriser une meilleure gestion des Petites et moyennes entreprises (PME) et leur performance en vue de faciliter leur accès au financement à long terme à travers les marchés de capitaux, a-t-il ajouté.

Sont éligibles, les PME à fort potentiel de croissance, a fait savoir dans une présentation Ibrahim Diouf, directeur des marchés stratégiques à la Brvm, qui a souligné que le programme a pour objectif de professionnaliser ces entreprises.

Il a relevé qu’il se déroulera en quatre phases, avec la formation des actionnaires et des dirigeants à travers des modules ; une séance de coaching, la capitalisation des acquis et enfin l’introduction en bourse.

Le Programme Elite Brvm Lounge devrait être opérationnel à la « mi-février 2018 » dans tout l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Et ce, avec un appui de la Bourse de Casablanca, qui capitalise une expérience réussie depuis juin 2014.

La Bourse de Casablanca est aujourd’hui à sa quatrième promotion. Son programme repose sur trois axes, notamment la stratégie qui regroupe le coaching et la formation, ensuite l’organisation managériale et enfin l’accès au financement.

Elite Brvm Lounge est « le programme de préparation des PME à l’accès au troisième Compartiment de la Brvm que nous comptons ouvrir très prochainement avec des conditions d’accès allégés », a annoncé M. Amenounvè.

Il devrait permettre aux PME de l’espace Uemoa d’accéder à des ressources longues, de renforcer leur notoriété et d’être admises à la cote de la Brvm qui compte aujourd’hui 44 entreprises dont 34 issues de la Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire est l’émetteur de référence du marché obligataire avec 24 emprunts émis depuis 1998 pour un montant total de 2 260,22 milliards Fcfa, et dix lignes obligataires sur 36 ainsi que deux Sukuk sur les cinq actuellement cotés à la Brvm.

ALL

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close