ActualitéEconomieInternationalSociété

Lutter contre la dégradation des forêts: la Banque mondiale accorde 7,91 milliards de FCFA à la Côte d’Ivoire

La Banque mondiale (BM) a approuvé un financement de 7,91 milliards Fcfa afin d’aider le gouvernement ivoirien à enrayer le déboisement et la dégradation des forêts, indique un communiqué de l’institution financière internationale transmise lundi à abidjanpress.com.

« Ce financement provient de l’Association internationale de développement (IDA), qui agit en qualité d’agent d’exécution du Programme d’investissement forestier (FIP), au titre du Fonds climatique d’investissement stratégique (SCF) « , précise le communiqué.

Le projet d’investissement forestier vise environ 345.000 bénéficiaires directs, notamment les agriculteurs et les communautés tributaires de la forêt qui auront ainsi la possibilité d’exercer une activité indépendante ou de travailler dans l’agriculture, note le texte.

Il également pout objectif de préserver et d’accroître le patrimoine forestier ivoirien et d’améliorer l’accès de certaines populations à des sources de revenus provenant de la gestion durable des ressources de zones ciblées dans le sud-ouest et le centre du pays, respectivement dans l’actuelle et l’ancienne ceintures du cacao, souligne le communiqué.

« Le projet soutiendra une gestion durable des forêts classées et les capacités de surveillance du parc national de Taï (ouest ivoirien) en faisant participer les communautés qui en dépendent et en proposant des mécanismes incitatifs qui génèreront d’autres formes de revenus, ce qui réduira l’impact humain sur les zones protégées », poursuit le communiqué.

Grâce à la reconstitution et à la conservation des parcs et forêts du pays, cette opération contribuera au développement durable à long terme de ses ressources naturelles, ce qui élargira, pour ces communautés, les possibilités de profiter directement des retombées potentielles.

« Nous nous réjouissons d’apporter un appui au pays par ce nouvel investissement. Il s’agit du premier programme destiné à piloter la mise en œuvre de la politique forestière nationale, lancée en 2017, avec pour objectif une agriculture sans déboisement à l’horizon 2020 », a expliqué Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire.

Le projet est en phase à la fois avec la politique forestière récemment adoptée par le pays et avec le cadre de partenariat de la Banque mondiale avec la Côte d’Ivoire (2016-2019) qui vise à combattre l’extrême pauvreté et à promouvoir une prospérité partagée. Il a été approuvé le 26 janvier 2018.

ALL

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close