ActualitéPolitique

Le ministre Kobenan Adjoumani s’adresse aux populations de la Marahoué

Ce samedi 19 octobre 2019 à Sinfra, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, représentant le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, haut patron de la journée de remerciement et d’hommage des populations de la Marahoué au chef de l’Etat, s’est adressé aux populations de la Marahoué.

Ci-dessous son intervention.

« Je voudrais, au nom du Premier ministre, saluer la forte mobilisation des populations. Nous voyons les chefs qui sont venus de partout.

Je vous invite à les saluer. Il y a aussi les jeunes, les femmes et surtout les cadres qui sont venus nombreux, pour rendre hommage au président de la République, Sem Alassane Ouattara.

Je vous salue ! Je voudrais au nom du Premier ministre, vous remercier, pour le choix que vous avez porté sur sa personne, pour assurer le haut patronage de cette cérémonie.

Ce choix est l’expression de la reconnaissance d’un mérite, le mérite du travail bien fait. Notre pays, sous l’inspiration de Monsieur Alassane Ouattara, avance bien et son gouvernement, piloté de main de maître par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, est au travail.

Oui, le gouvernement du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est au travail, là où certaines personnes aux intentions lugubres veulent effrayer les Ivoiriens qui, pendant 10 ans, ont souffert des méfaits des crises successives.

Ils veulent aussi effrayer les investisseurs qui accourent nombreux en Côte d’Ivoire, pour contribuer au développement de notre pays.

Ils multiplient les déclarations incendiaires parce que leur souhait, c’est de voir la Côte d’Ivoire brûler.

Mais, je vous assure et je vous le dis :

La Côte d’Ivoire ne brûlera pas.

Car, grâce au président Alassane Ouattara, il y a de l’eau partout, même la nature participe de l’avènement de l’eau partout.

Et en lieu et place de feux, ce sont plutôt des lampadaires qui sont distribués partout en vue d’apporter la lumière à nos parents.

Dites à Monsieur Soro Guillaume, qui souhaite voir la Côte d’Ivoire brûler, dites-lui et à ses alliés, que les Ivoiriens n’accepteront pas que le développement de la Côte d’Ivoire s’arrête.

Dites-leur que la Côte d’Ivoire ne brûlera pas, car en face de leurs menaces, en face de leurs cris de malheur, en face de ces personnes nostalgiques au passé peu glorieux, ils trouveront des boucliers solidement enracinés qui pareront à leurs coups et qui les bouteront hors d’état de nuire.

Je voudrais leur dire, s’ils ne le savent déjà, que la Côte d’Ivoire est dirigée par un homme pas comme les autres et qui n’est autre que le président Alassane Ouattara, un homme de vision, un houphouétiste affranchi, à nul autre pareil.

Il y a des gens qui pensent que l’héritier c’est celui-là même qui dort paisiblement dans la maison du père sans avoir connu une seule fois la souffrance et qui, au moindre coup de vent, abandonne la famille, pour trouver refuge dans un endroit paradisiaque.

Mais, le vrai héritier dans notre entendement, c’est celui-là même qui, plutôt que de s’empresser à récupérer la maison pour y dormir, travaille à la consolider, travaille à multiplier les chambres pour que tous les enfants puissent avoir la leur.

Et le vrai héritier d’Houphouët-Boigny, c’est bien le président Alassane Ouattara. C’est le président Alassane Ouattara, parce que vous avez écouté tout comme moi, le chapelet de ses réalisations égrené par le ministre Amédé Kouakou.

Mais ce n’est pas fini, parce qu’aujourd’hui, tout le monde entier reconnaît en Alassane Ouattara, un leader, un homme de développement.

Allez à Abidjan, vous allez découvrir que tout est en chantier et que tout change de jour en jour. Allez dans toute la Côte d’Ivoire et vous verrez que le développement équilibré souhaité par nos parents, c’est celui-là même qu’exécute aujourd’hui le président Alassane Ouattara.

C’est pour cela que le Premier ministre me charge de vous dire merci, pour ce grand rassemblement.

Merci aussi d’honorer votre fils, Epiphane, qui est un homme d’engagement, un homme loyal, qui, malgré tout, a choisi de suivre le président Alassane Ouattara.

Dans les moments de braise, il était là, il a été patient et son heure est arrivée. Le président Alassane Ouattara n’oublie jamais ses bienfaiteurs.

Il faut que ce soit entendu de tous. Et pour terminer, on nous dit que nous qui sommes militants du Rhdp, nous sommes allés nous restaurer au Rhdp.

Mais, ce n’est pas grave. Nous étions tous ensemble au Rhdp, dans un passé récent. Ceux-là mêmes qui nous accusent aujourd’hui, étaient les personnes qui prenaient les plus gros morceaux pendant qu’on était ensemble dans le restaurant.

Ils ont tellement bien mangé qu’ils ont décidé d’aller suivre leur régime.

Mais ce n’est pas parce que vous avez décidé d’aller suivre votre régime, que vous allez accuser les autres qui se sentent bien et qui ont décidé de rester dans le restaurant commun.

Je vous remercie».

Source : Service communication d’Adjoumani

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close