ActualitéSociété

Myss Belmonde Dogo visite des Instituts de formation et d’éducation féminine (Ifef) à Grand-Bassam

La Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Femme, de la famille et de l’enfant, Myss Belmonde Dogo, a visité, hier mardi 15 octobre 2019, les structures sous tutelle, dans la commune de Grand-Bassam.

C’est au pas de course que la Secrétaire d’Etat chargée de l’autonomisation des femmes, Myss Belmonde Dogo, a fait le tour des Instituts de formation et d’éducation féminine (Ifef) situées dans la ville de Grand-Bassam.

Accompagnée du maire de la commune, Jean-Louis Moulot, du député Serina Coulibaly, du préfet de département, Amankou Kassi Gabin, du sous-préfet de Grand-Bassam, Sénin née Yéo Yépérin, de la directrice du projet de gestion novatrice du Fonds national femme et développement, Koutouan Félicité, elle a visité d’abord l’Ifef de Grand-Bassam.

Dans cet Institut de formation, c’est la directrice, Soumahoro Ophra Nahalimata Epouse N’Goran, qui a accueilli la délégation.

Elle a expliqué que l’Ifef de Grand-Bassam compte 59 auditrices (élèves) pour 5 enseignantes. Sa vocation est d’encadrer les jeunes filles déscolarisées et celles qui n’ont pas pu aller à l’école et qui veulent apprendre un métier.

L’on y apprend la broderie, la pâtisserie, la couture et l’alphabétisation.

« Prenez ce travail au sérieux et continuez à apprendre. Ne pensez pas que vous êtes des laissées-pour-compte. Quand la femme veut quelque chose, elle l’obtient. Vous avez de l’or entre vos mains. C’est votre foi et votre capacité de femme qui fera la différence. Je vous fait confiance », a dit la Secrétaire d’Etat.

Après Grand-Bassam, cap a été mis sur l’Ifef du village Moossou. La directrice de l’école de formation, Yalayé Djoss De Lareyne Dogo, a traduit toute sa joie de recevoir dans ses locaux un émissaire du gouvernement.

Elle a profité de l’occasion pour dresser la liste de ses besoins qui se résument en matériel de formation.

La Secrétaire d’Etat a dit prendre bonne note et donnera une suite heureuse à cette demande dans les mois à venir.

La délégation a rendu également visite aux femmes vendeuses de poisson du village de Mondoukou, où des foyers améliorés pour le fumage du poisson ont été offerts.

La présidente des femmes du village, Eve Niamké, a rassuré la ministre qu’elles continuent de faire bon usage des dons. Toutefois, elle a émis le vœu de voir doter son village d’une maternité et d’un centre de santé.

En marge de cette tournée de prise de contact, la Secrétaire d’Etat, Myss Belmonde Dogo, a également rendu visite au roi de Moossou, Nanan Kanga Assoumou.

Source : Service communication de la Secrétaire d’Etat

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close