ActualitéSociété

“One health”, une seule santé pour tous, en bonne voie d’appropriation (CSRS)

L’approche transdisciplinaire de lutte contre les menaces communes pour la santé à l’interface homme-animal-environnement baptisé “One health” (Une Seule Santé) a enregistré, en trois ans, de notables avancées, a annoncé, mardi, le responsable suivi-évaluation de ce projet du Centre suisse de recherche scientifique (CSRS), Pr Karim Ouattara.

Ces avancées concernent l’implication, la participation des populations et communautés, l’implication des décideurs politiques, dont les ministères de la Santé et des Ressources animales et halieutiques pour “le champ d’écoute et d’appropriation” de cette démarche dite “Une Seule Santé”, portée depuis trois ans par le CSRS.

La lutte contre la rage, la brucellose (aux symptômes semblables au paludisme), les maladies liées à l’alimentation, la surveillance-réponse et la mycobactérie sont les domaines de recherches scientifiques au Sénégal, au Tchad, en Tanzanie, au Ghana et en Côte d’Ivoire menées par le Partenariat scientifique africain pour l’excellence de la recherche en intervention (ASPIRE), un consortium de renforcement de capacité de la recherche panafricaine sur le concept “Une Seule Santé”.

Cette approche holistique de la santé est établie à partir de la recherche sur la santé des écosystèmes et de la population “en élargissant les frontières disciplinaire, sectorielle, linguistique, culturelle et géographique”, précise le CSRS, pour dire que la question de la santé doit être abordée le plus largement possible avec les communautés pour vaincre les réticences et enrichir la communauté de toutes les connaissances.

En Côte d’Ivoire par exemple, un test d’éradication complète de la rage est en cours à Sans Pedro et la lutte contre certaines pandémies, zoonoses et maladies tropicales négligées donne d’excellents et promoteurs résultats, a assuré le porteur du projet, Pr Bassirou Banfoh, en présence de son successeur à la direction générale du centre suisse, Pr Inzah Koné.

“One health” vise la Valeur ajoutée de la coopération étroite entre la santé humaine et environnementale ainsi que les disciplines et secteurs connexes, de meilleurs résultats de santé et des économies financières.

(AIP)

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close