ActualitéPolitiqueSociété

Ouverture de l’Ecole supérieure du Pétrole et de l’Energie au sein de l’Inphb à la rentrée scolaire 2020

Le Conseil des ministres du mercredi 13 novembre 2019, a adopté une communication conjointe du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables relative à la création de l’Ecole supérieure du Pétrole et de l’Energie.

Il ressort de ce Conseil que la Côte d’Ivoire ouvrira, à partir de la rentrée scolaire septembre/octobre 2020, l’Ecole supérieure du Pétrole et de l’Energie (Espe), en partenariat avec l’Institut français du Pétrole (Ifp School), au sein de l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (Inphb) de Yamoussoukro.

Cette école s’inscrit dans la vision du président Alassane Ouattara et du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, de faire de la Côte d’Ivoire, le Hub d’excellence de la sous-région en matière de formation dans le secteur des hydrocarbures.

Elle donnera la possibilité aux jeunes ivoiriens (niveau ingénieur Bac+5 ou équivalent), notamment ceux qui n’ont pas les moyens d’étudier à l’étranger, d’avoir accès à une formation d’excellence et de haut niveau en Côte d’Ivoire et d’obtenir un double diplôme Inp-Hb / IFP School, à savoir un de l’Institut français du Pétrole et un autre de l’Inp-Hb.

La formation, d’une durée de quatorze (14) mois (8 mois de cours et six mois de stage), se fera en anglais à travers deux (2) Mastères :

  • l’un pour l’amont
  • et l’autre pour l’aval.

Objectifs :

  • favoriser un transfert de compétences en direction des enseignants-chercheurs de l’Inp-Hb,
  • répondre aux besoins en ressources humaines des entreprises du secteur pétrolier et gazier
  • et permettre à la Côte d’Ivoire de devenir un hub sous-régional dans le secteur des hydrocarbures.

Une action majeure qui dénote de l’importance de la formation de la jeunesse pour le président Alassane Ouattara et son gouvernement conduit par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Ce projet, le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Abdourahmane Cissé, dès sa prise de fonction, en décembre 2018, n’avait pas caché sa volonté de l’implémenter.

Au point de multiplier les contacts, les réunions et des missions à l’extérieur du pays avec le Directeur général de l’Inp-Hb.

Et cela, avec l’appui du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Mabri Toikeusse et du Directeur général de l’Inp-Hb.

L’ouverture de l’Espe figurait également au nombre des 12 recommandations principales du séminaire organisé par le ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, en juillet dernier à Yamoussoukro, autour du thème :

« Etat des lieux et perspectives des secteurs pétrole et Energie ».

En marge de ces assises, le ministre Cissé s’est également rendu, le 16 juillet, à Inp-Hb où il a rencontré, en compagnie des responsables de l’Ifp, les étudiants de l’Ecole supérieure des Mines et Géologie (Esmg) et de l’Ecole supérieure d’Industrie (Esi).

A l’occasion, il leur a demandé de saisir l’opportunité de l’ouverture prochaine de l’Espe, pour acquérir des diplômes délivrés en partenariat avec l’Institut français du Pétrole et contribuer ainsi au développement de l’industrie pétro-lière ivoirienne.

Source : Sercom Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close