ActualitéPolitique

Ouverture d’un atelier de formation destiné aux membres du comité interministériel de suivi de l’application des instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme

A l’initiative du Secrétariat d’Etat auprès du Garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’Homme chargé des droits de l’Homme et de l’Ong Suisse UPR info, un atelier de formation de trois (3) jours, destiné aux membres du comité interministériel de suivi de l’application des instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme s’est ouvert, le lundi 7 octobre 2019, à Abidjan.

Cet atelier vise, d’une part, à amener les membres du Secrétariat d’Etat à s’approprier les recommandations du 3e cycle de l’Examen période universel (Epu) et définir une stratégie de suivi de la mise en œuvre des recommandations et des enseignements du 3e cycle de l’Epu.

Et d’autre part, à ouvrir le processus de dialogue et de coopération au plan national, sur la mise en place d’une matrice de suivi de la mise en œuvre des recommandations.

A l’ouverture des travaux, Aimée Zebeyoux, Secrétaire d’Etat chargée des droits de l’Homme, s’est félicitée de ce que la Côte d’Ivoire a décidé, outre les 213 recommandations acceptées, lors du dialogue interactif du 7 mai 2019, de prendre, à nouveau, à son compte, neuf (9) autres recommandations sur les 20 qu’elle avait reportées lors de la 42e Session du Conseil des droits de l’Homme tenue du 16 au 22 septembre 2019 à Genève, soit en tout, 222 recommandations sur 247 à elle faites ; ce qui donne un taux d’acceptation de 90%, qui fait de la Côte d’Ivoire, un Etat modèle en la matière.

Mme Aimée Zebeyoux a assuré, en outre, que la situation des droits de l’Homme s’est beaucoup améliorée depuis 2011 en Côte d’Ivoire, avec des avancées significatives et une amélioration notable du climat politique.

Elle a indiqué être satisfaite d’accueillir le présent appui technique d’Upr info, qui offre aux participants, une occasion unique d’améliorer leurs connaissances sur l’Epu et de fournir les outils nécessaires de renforcement des capacités, de créer une stratégie de mise en œuvre et de suivi des recommandations formulées à l’Epu, à travers une matrice innovante de mise en œuvre, fournie par l’Upr info.

«Assurément, au terme des trois journées de travail, d’échanges et de partages, je suis convaincue que grâce à votre expertise, en tant que pôle d’excellence pour l’Epu, vous ferez mieux faire connaître l’Examen période universel les thématiques abordées dans les recommandations, une classification de ses recommandations ainsi qu’un partage de bonnes et meilleures pratiques», a-t-elle soutenu.

Le représentant de l’Upr info, Elysée Sindayigaya, a souhaité, pour sa part, qu’à la fin de cet « atelier, la partie gouverne-mentale puisse avoir une ébauche du plan de mise en œuvre des recommandations ».

Source : Service communication du Secrétariat d’Etat

Commentaires (Facebook)
Etiquettes
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close