ActualitéSociété

Perturbation de la circulation entre Abobo et Adjamé par un mouvement d’humeur des chauffeurs de gbaka

La circulation  entre les communes d’Abobo et Adjamé, (Centre-Nord) d’Abidjan, est perturbée depuis quelques heures par un mouvement d’humeur de chauffeurs de mini-cars communément appelés «gbaka », a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Selon plusieurs chauffeurs rencontrés  vers l’université Nangui Abrogoua , point culminant de cette manifestation, il s’agit d’un mouvement pour « protester contre des éléments de la police nationale qui leur fixait « une amende de 22000 FCFA »  pour une contravention liée à un surnombre de passagers, notamment, les apprentis ou « balanceurs en position debout à la portière du véhicule ».

De nombreux gkaka, ajoutent-ils,  auraient été mis en fourrière ce matin, dans « les locaux de la nouvelle préfecture de police délocalisée dans le secteur ».

Certains  protestataires contraignaient les passagers à descendre de leurs véhicules quand d’autres  obstruaient cette voie express fermant ainsi la circulation.

Depuis le 1er décembre, la préfecture de police d’Abidjan a lancé une opération de lutte contre les  actes d’incivilité liés au code de la route.

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close