ActualitéArt et CultureSociété

Réaménagement du calendrier scolaire ivoirien: Une association de parents d’élèves apporte son soutien à Kandia Camara

Une association de parents d’élèves dénommée « Mouvement des mamans indignées  de Côte d’Ivoire (MOMICI)  a exprimé lundi,  son soutien à la décision du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle,  de réaménager le calendrier scolaire ivoirien.

« (…)Le MIDD donne de la voix depuis que le ministère de l’éducation nationale a pris la décision judicieuse de supprimer les congés de février et de pâques pour rattraper les 15 jours d’arrêt de cours. Nous, mamans indignées de Côte d’Ivoire,  remercions une fois de plus Madame la ministre d’avoir permis de rattraper 12 jours d’arrêt de cours sur les 15», a déclaré la présidente du bureau exécutif dudit mouvement, Honorine Assoa,  au cours d’une rencontre avec les membres de son organisation à la mairie d’Adjamé  (Au centre d’Abidjan).

Le  MOMICI a également déploré les trois semaines de grève observées en janvier dernier par les acteurs du système éducatif  et à « condamné avec la dernière énergie les manœuvres de certaines personnes  dont l’unique obsession est de faire vivre une année blanche à nos enfants». La première  responsable de l’organisation a, toutefois  «implorer  le corps enseignant du primaire de dispenser les cours du mercredi à nos enfants». Ces cours du mercredi  matin depuis leur institution par le ministère de tutelle restent  encore peu  suivis  par l’ensemble des enseignants.

« Le MOMICI demandent à toutes les mamans de Côte d’Ivoire de rester mobiliser autour de l’école en ayant à l’esprit que la formation de nos enfants est l’héritage le plus sûr que nous pouvons leur laisser», a conclu Mme Assoa.

La décision du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de réaménager le calendrier scolaire ivoirien est intervenue le 02 février dernier au cours d’une rencontre de la tutelle avec les acteurs du système éducatif y compris les syndicats d’enseignants. Ce réaménagement du calendrier scolaire supprime les congés de février et réduit les congés de pâques à 5 jours dans l’optique de rattraper les trois  semaines de grèves observées en janvier dernier par l’ensemble des fonctionnaires ivoiriens.

Cette décision du ministre Kandia Camara avait été vivement critiquée  par le secrétaire  général du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD). Mesmin Comoé avait estimé que cette modification du calendrier scolaire a été prise de «façon unilatérale» par la tutelle. « Il faut qu’on agisse ensemble pour éviter les raisons qui ont entraîné cette modification du calendrier scolaire. Estµ-ce qu’au bout de ce mois, les raisons qui ont conduit à la grève seront entièrement levées pour qu’elles ne reviennent ? », s’etait-il interrogé.

L.Barro 

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close