ActualitéActualité en imageEconomieFlash-infoPolitiqueSociété

Sidi Tiémoko Touré: « Les élections d’octobre 2020 vont se tenir à bonne date »

Abidjan – Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement ivoirien s’est voulu rassurant quand à la situation sanitaire, et socio-politique en Côte d’Ivoire. Lors de la première édition du Foreign Press News, la plateforme de rencontre de la presse étrangère en Côte d’Ivoire ce jeudi 30 avril 2020.


La situation sanitaire oblige. Le porte Parole du gouvernement ivoirien a donné plus de précisions sur la population cible devant recevoir un soutien mensuel de 25 000 fcfa dans le cadre de la politique de soutien de l’Etat. Selon Sidi Tiemoko Touré, 93% des cas confirmés du Covid-19 sont établis à Abidjan, la capitale économique. Le pic de la pandémie n’étant pas encore atteinte, il a recommandé la vigilance.


Et dans cette période de crise sanitaire, une autre fait jour, la crise entre la Côte d’Ivoire et la Cour Africaine des Droits de l’Homme. En effet suite à des déclarations de la CADHP sur l’affaire Soro Guillaume, la Côte d’Ivoire retire sa éclations de compétence. Il faut noter que le Maroc, le Rwanda, et le Bénin tout récemment sont sortis du protocole. La Côte d’Ivoire n’a pas apprécié les intrusions de la CADHP dans des affaires qu’elle juge internes, et surtout qui sont devant les juridictions compétentes en la matière.


Quand à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, les indicateurs sont encore au vert, donc il n’est nullement question de report, selon le porte-parole du gouvernement. Le ministre Sidi Tiémoko Touré a insisté sur les compétences de la Commission électorale indépendante qui s’attèle à organiser les différentes étapes de ce scrutin majeur. Et c’est en fonction des appréciations de l’institution que le gouvernement pourra se prononcer. Mais pour l’heure tout indique que « les élections de 2020 vont se tenir à bonne date« 


Revenant sur l’actualité politique et la probable coalition PDCi – FPI, le ministre Sidi Tiemoko Touré, reste convaincu que le RHDP tiendra bine la barre, et que ce ne sont que des actes normaux de la vie politique. La vie d’un parti politique, tout comme la vie d’un homme est faite de réconciliation, de dispute, de séparation de trahison, donc le RHDP ne fait pas exception. Certes le PDCI est parti mais le RHDP s’est consolidé sur toute l’étendue du territoire. Certes Mr Guillaume Soro est parti, mais le RHDP est fort de d’autres compétences, de d’autres cadres qui peuvent relever le défi. Donc un de perdu, dix de retrouver.

 


La prochaine édition du Foreign Press News recevra une éminente personnalité publique ou politique ivoirienne pour décrypter l’actualité nationale et internationale.

 

Stéphane SOUMAHORO

Commentaires (Facebook)
Etiquettes
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close