ActualitéEnvironnementSociété

4ème pont d’Abidjan : démarrage dans le calme du déguerpissement de l’emprise de Bromakoté

L’opération de libération de l’emprise de la bretelle de Bromakoté sur une superficie de deux hectares dans la commune d’Adjamé, dans le cadre de la construction du 4ème pont d’Abidjan, a débuté ce mercredi à 7 heures dans le calme, selon le constat fait sur place par l’AIP.

Cette opération menée dans le cadre du Projet de transport urbain d’Abidjan (Ptua) concerne 16 bâtiments ou immeubles dont une mosquée, une école confessionnelle islamique, une boulangerie, une pharmacie …

Cent quarante trois personnes dont 11 propriétaires non-résidents, trois propriétaires d’équipements, deux propriétaires d’activités commerciales, 42 locataires d’activités commerciales et 85 locataires sont concernés par ce départ.

Venu pour s’enquérir du bon déroulement de l’opération, le secrétaire général de la préfecture d’Abidjan André Martin Kacou, président du Plan d’action et de réinstallation s’est dit satisfait du comportement des populations qui habitaient les lieux.

Selon l’autorité préfectorale, les indemnisations ont été payées aux personnes impactées entre octobre et décembre 2019, soit déjà plus de six mois et tous les cas résiduels ont été totalement évacués.

«Ceux qui devraient recevoir l’argent ont reçu leur dû. Actuellement, vous constatez que les bâtiments sont vides. Les occupants sont partis. Tout le matériel a été enlevé. Donc, il n ya plus personnes », a relevé M. Kacou.

La coordonnatrice adjointe du PTUA, Coulibaly Salimanta Tiegbala a confirmé également que toutes les personnes impactées ont été effectivement indemnisées.

Un montant de 1,7 milliards Fcfa a été mobilisé pour l’indemnisation des 143 personnes impactées par le projet.

Le président de l’ONG colombe ivoire bénévole, observateur qui veille au bon déroulement du processus des indemnisations, Sylla Sekou a également confirmé que toutes les personnes ont été indemnisées.

L’opération se déroule dans le calme.

Plusieurs sites sont impactés par le projet dont les quartiers de Yao Sehi, Doucouré et nouveau quartier à Yopougon, Fromager, Jean Paul 2, Boribana et Santé à Attécoubé et Bramacoté et Adjamé village dans la commune d’Adjamé.

Les personnes impactées par le projet sont des propriétaires résidents et non résidents, des locataires de maison, les protégés de propriétaires de maison, des commerçants, les employés d’entreprises qui exercent dans l’emprise du projet, etc.

Le total des montants des indemnisations s’élèvent à 30 milliards de francs CFA pour plus de 14.000 personnes sont impactées  par le projet du 4ème pont.

(AIP)

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close