ActualitéSociété

Côte d’Ivoire: lancement de la Journée internationale de la femme

L’édition 2018 de la Journée internationale des droits de la Femme a été lancée, jeudi à Abidjan, par la ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, Mariatou Koné, autour du thème, « inclusion financière pour l’autonomisation de la femme et de la jeune fille en milieu rural ».

« Nous sommes vivement interpellés sur ce thème.  La Journée permettra de faire  le suivi progressif du processus d’amélioration  de la condition de la femme, de réfléchir aux stratégies à mettre en place et identifier les défis à relever », a fait remarquer Mariatou Koné au cours de ce lancement au palais de  la culture de Treichville en présence de ses collègues Kandia Camara (Education nationale), François Amichia (Sports), Ly-Bakayoko (Enseignement supérieur), Abinan Kouakou (Réforme administrative).

Rappelant les données du Plan national de développement  (PND  2016-2020), elle a soutenu que « les femmes représentent 67 % pour la main d’œuvre du secteur agricole  et elles  assurent entre 60%  et 80 % de la production alimentaire ».

« En dépit  de leur forte potentialité et du rôle capital qu’elles jouent dans l’économie agricole,  les femmes se trouvent encore limitées dans l’expression de leurs capacités », a regretté Mme Koné.

L’édition 2018 sera marquée par plusieurs activités sur l’ensemble du territoire notamment des ateliers de formation et de renforcement de capacités. Un village JIF, des plateformes d’échanges, des campagnes de sensibilisation et bien d’autres activités seront également au menu cette Journée dont la célébration officielle est prévue le 8 mars dans la commune de Cocody.

La  célébration de la Journée internationale de la femme (JIF) qui a été instituée par les Nations Unies en 1977, offre chaque année aux Etats l’occasion de faire le suivi des avancées en matière des droits des femmes pour leur pleine participation à la vie de l’humanité. Dans cette dynamique mondiale, le thème retenu cette année est, «Problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural ».

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close