ActualitéEconomieSociété

Lancement de la banque mobile Orange Bank Africa

Le groupe français de télécommunications Orange vient de lancer Orange Bank Africa en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une première banque mobile sur le continent, qui sera suivie d’ici l’année prochaine de trois établissements en Afrique de l’Ouest : au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal. Le groupe saisit ainsi une opportunité d’augmenter ses bénéfices sur le continent, en démocratisant « l’accès aux services financiers ».

Après l’ouverture des services bancaires de l’opérateur de téléphonie mobile Orange en France et en Espagne, il se tourne vers le continent africain, où il veut surfer sur le succès d’Orange money. Mais il y a d’autres raisons à ce déploiement d’une offre bancaire, comme l’explique Paul Deleuze, directeur adjoint du groupe Orange, chargé des services financiers.

« La première raison, c’est que nos clients nous le demandent. Ils nous disent aujourd’hui : « nous sommes parfois mal servis, parfois pas servis par nos banques« . Chez Orange, nous avons la conviction que nous pouvons faire de la banque différemment. Cela veut dire lancer une offre innovante, nous proposerons des crédits à partir de 5 000 francs CFA ; lancer une offre instantanée, nos clients pourront avoir un crédit en quelques secondes sur leur mobile et surtout, lancer une banque qui est pour tous, y compris pour des gens non bancarisés. »

Une banque qui s’adresse donc à toute personne ayant une activité dans le secteur informel, mais pour être client d’Orange Bank Africa, il faudra d’abord être client d’Orange money. L’arrivée de cette offre ouvre ainsi l’accès à de petits crédits à des centaines de milliers de personnes, selon Alioune Ndiaye, directeur général d’Orange Afrique et Moyen-Orient.

« Nos clients pourront emprunter depuis leur téléphone mobile à partir de 5 000 francs CFA. Cela pourra permettre de combler un besoin de trésorerie, de préparer une rentrée scolaire et de financer une activité. Cette banque Orange Africa permettra au petit commerçant qui tournait avec un stock de 30 000, de pouvoir emprunter 50 000 pour vendre plus, créer plus d’emplois et de richesses. Imaginez cet impact multiplier par 1 000, 10 000, 100 000 auprès des commerçants, des artisans et des agriculteurs. C’est bien cela que nous imaginons pour le futur »,  assure-t-il.

L’ouverture de l’offre bancaire de l’opérateur de téléphonie mobile s’est faite en partenariat avec le groupe de banque-assurance NSIA, fondé par Jean Kakou Diagou. « Le groupe NSIA a apporté sa connaissance de la règlementation bancaire. Nous pouvons aussi mettre à disposition d’Orange Bank Africa des contrats d’assurance avec des primes très faibles pour les populations à revenus très faibles », explique-t-il.

Pour le patron de NSIA, Orange Bank Africa ne vient pas concurrencer les banques classiques. Selon lui, « Orange Bank Africa, est plutôt complémentaire à notre offre et je pense qu’à la longue, si nous avons des clients qui sont dans cette gamme de petits crédits, nous les orienterons sur Orange Bank Africa. »

Il n’y a donc pas besoin de se rendre dans une agence bancaire pour ouvrir un compte et faire des transactions. La possession d’un téléphone mobile suffira.

L’ambition d’Orange Bank Africa, est d’avoir 10 millions de clients d’ici 5 ans.

RFI

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close