ActualitéAgriculturePolitique

Le ministre Adjoumani annonce un vaste programme de mécanisation de l’agriculture

Procédant à la remise officielle de 20 tracteurs flambant neufs composés chacun d’une chaîne motorisée de 60 chevaux à quatre roues motrices, d’une charrue, d’un pulvériseur à disques et d’une remorque agraire aux quatre filières agricoles (oignon, maïs, riz et coton), M. Adjoumani a fait savoir  que cette action de l’Etat marque le processus continu de mécanisation de l’agriculture ivoirienne.

A ce titre, il a promis que son département a pris toutes les dispositions pour un bon suivi du matériel dont chaque filière repart avec cinq chaînes motorisées, et que le fournisseur du matériel accompagnera pendant une année les filières bénéficiaires pour les rechanges de pièces à des prix accessibles dès que les pannes se présenteront.

Pour montrer la disponibilité de son département à réussir le pari de la mécanisation de l’agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani a appelé les conducteurs des tracteurs à une formation à partir du 1er juin, ajoutant que la longévité du matériel dépendra surtout du sérieux de ladite formation et l’application des consignes sur le terrain.

Aussi le premier responsable de l’agriculture ivoirienne a-t-il annoncé le début d’un partenariat avec les coopératives d’utilisation de matériels agricoles de France (CUMA) sur la base d’une maîtrise professionnelle.

Un mécanisme de financement est également en cours de préparation et sera bientôt testé dans l’un des projets afin de permettre aux agriculteurs et à leurs organisations d’avoir accès au financement pour s’équiper en matériels agricoles modernes et performants.

«Le succès de cet appui financier dépendra de la réussite de vos activités qui serviront de modèle. Je voudrais compter sur vous pour une bonne utilisation du matériel que vous recevez aujourd’hui. L’Etat a fait sa part. A vous maintenant de prendre votre part de responsabilité en gérant ce matériel de manière professionnelle et efficiente», a insisté le ministre Adjoumani.

Il a promis que d’autres acteurs notamment des centres de formation agricoles, des structures d’encadrement qui accompagnent les agriculteurs et des communautés rurales, recevront également des tracteurs dans le cadre de la modernisation de l’agriculture à grande échelle.

Au nom des bénéficiaires,  la présidente du Conseil d’administration de la filière interprofession oignon, Mme Djè Bi Kalou a rassuré que ces engins seront utilisés à bon escient.

(AIP)

Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close