ActualitéSociété

Mutinerie en Côte d’Ivoire : «Chacun se bat comme il peut pour obtenir ce qu’il veut» (Aka Aouélé)

Mardi 30 mai 2017-«Chacun se bat comme il peut pour obtenir ce qu’il veut», a déclaré mardi à Abidjan,  le président du conseil régional du Sud Comoé ( Sud Est ivoirien), Aka Aouélé Eugène,  se prononçant sur la récente mutinerie qui a secoué la Côte d’Ivoire.  Pour M. Aka qui s’exprimait à une  tribune d’échanges instituée par le Forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire  (FORDPCI) en qualité d’invité.
« Nous regrettons tous ce qui s’est passé. Et pour l’image de la Côte d’Ivoire, personne ne peut dire que c’est une bonne chose», a-t-il indiqué  relativement à ce  mouvement d’humeur des soldats ivoiriens. Poursuivant,  le communicant du jour,  du FORDPCI autour du thème « le Sud Comoé dans une Côté d’Ivoire émergente à l’horizon 2020: atouts et perspectives», a partagé sa vision du  concept de l’émergence et a passé en revue les atouts et potentialités de sa région, le Sud Comoé.
« Le Sud-Comoé, porte d’entrée de la modernité en Côte d’ivoire veut être un pôle  agro-industriel, un eldorado inscrit dans le développement durable», a-t-il  souhaité  révélant que ladite région « est l’une des  mieux logées du pays en matière d’infrastructures sociales… Le Sud Comoé est la région la plus hospitalière de Côte d’Ivoire et c’est la zone où le conseil régional a le plus réalisé en matière d’infrastructures de base», a fait savoir,  l’ancien ministre ivoirien de la santé et de l’hygiène publique.
Il a, par ailleurs,  ajouté que « Nous sommes les promoteurs des collèges de proximité. En deux ans, nous avons construit 10 collèges de proximité… Tous les villages qui ont plus de 500 habitants sont électrifiés», s’est-il félicité.
Financer les projets économiques des jeunes et des femmes, vulgariser les potentialités économiques de la région, sont entre autres actions prioritaires inscrits sur l’agenda d’Aka Aouélé pour sa région. Déterminant « les indicateurs majeurs» de l’émergence, le conférencier a entre autres,  indiqué qu’il faut être capable de « se doter d’une vision claire, être capable d’impulser des réformes structurelles, être capable de fournir aux populations les services socio-économiques de base».
« Au vu des nombreuses potentialités de la région du Sud Comoé, nous sommes en droit de dire que la région peut prendre toute sa place dans l’émergence de la Côte d’Ivoire en 2020», a conclu Aka Aouélé. Le FORDPCI créé en décembre 2013 et présidé par M. Charles Tra Bi,   a investi ses instances à la faveur de cette rencontre. C’est une organisation réunissant les directeurs de publication de plusieurs médias ivoiriens.
L.Barro 
Commentaires (Facebook)
Show More

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close